autogere autogere

   

Le Regroupement d'Entraide des Personnes Assistées Sociales de Rouyn-Noranda (REPAS) est un organisme sans but lucratif voué à la défense et à la promotion des droits des personnes assistées sociales

   

   

Alors que l'écart entre les riches et les pauvres ne cessent d'augmenter et que les gouvernements semblent plus intéressés par leurs intérêts économiques plutôt que du bien-être des citoyens, la mission du REPAS prend toute son importance.

   

     

C'est pourquoi le REPAS s'est donnée sept objectifs:

   

   

  

  1. Regrouper et mobiliser les personnes assistées sociales et les personnes sans revenu de la MRC de Rouyn-Noranda afin de briser l'isolement.
  2. Étudier, faire valoir, protéger et développer leurs droits et intérêts dans le but d'améliorer leurs conditions de vie et ce, dans une démarche visant l'autonomie des personnes.
  3. Favoriser l'entraide et l'échange entre les membres de l'organisme.
  4. Sensibiliser la population aux conditions de vie des personnes assistées sociales et travailler à faire disparaître les préjugés face à eux.
  5. Sensibiliser la population aux conditions de vie des personnes assistées sociales et travailler à faire disparaître les préjugés face à eux.
  6. Développer des initiatives au manque d'emploi et favoriser tout moyen pouvant venir en aide aux personnes assistées sociales ainsi qu'aux personnes sans revenu.
  7. Écouter, supporter et soutenir les personnes assistées sociales et sans revenu.

     

     

Ce mandat est très large mais n'est malheureusement pas suffisant. Il faut, en plus, se faire emtendre à Québec, par nos politiciens. Alors, dans le but d'y arriver, le REPAS a joint les rangs du Front Commun des Personnes Assistées Sociales du Québec et du Collectif pour bâtir un Québec sans pauvreté il y de ça plusieurs années. À ce niveau, nous prenons part aux revendications politiques, aux actions nationales de mobilisation et de protestation dans le but de lutter contre les mesures appauvrissantes des gouvernements.

    

   
Partage du logement
    

Le partage du logement ne s'applique pas dans une situation de dépannage ou d'entraide familiale (ex.: père et mère d'un même enfant qui cohabitent temporairement en raison d'un problème grave de santé de l'un deux ou d'un de leurs enfants, l'accueil d'un visiteur, une situation d'urgence ou une situation transitoire de relocasition), à la condition que ce soit pour une période TEMPORAIRE (cela vaut autant pour le prestataire logeur que pour le prestataire logé).

Une personne prestataire d'aide sociale est coupée d'une partie de la TVQ si elle partage le logement avec une autre personne.

Pour de plus amples informations veuillez communiquer à notre bureau.

Tel: 819-764-4812, sans frais: 1-877-797-3727.

     


Test du logement
Si le coût du loyer (coût du loyer + services publics pour un locataire, paiement hypothèque + taxes + services publics pour un propriétaire) est trop faible au goût de l'aide sociale, le chèque est diminué en conséquence!

Gains permis
Chaque personne assistée sociale a le droit de gagner un certain montant d'argent sans que son chèque ne soit coupé.
Pour un adulte seul ou pour un conjoint d'étudiant
  • Sans contrainte à l'emploi c'est 200 $
  • Avec contrainte temporaire c'est 200 $
  • Avec contrainte sévères à l'emploi c'est 100 $
  • Pour un couple
    Situation identique
  • Sans contrainte à l'emploi c'est 300 $
  • Avec contrainte temporaires à l'emploi c'est 300 $
  • Avec contraintes sévères à l'emploi c'est 100 $

  • Situations différentes
  • Sans contrainte + contraintes temporaires à l'emploi c'est 300 $
  • Sans contrainte + contraintes sévères à l'emploi c'est 100 $
  • Avec contrainte temporaires + contrainte sévères à l'emploi c'est 100 $

  • Les surplus de ces montants sont soustraits à 100% du montant du chèque. Ainsi, une personne seul étant sans contrainte à l'emploi qui aurait fait 300 $ dans son mois ce verra couper 100 $ sur son montant d'aide.

    Pension alimentaire pour les enfants
    Suite au jugement de la Cour Suprême dans l'affaire Thibodeau, le revenu de pension alimentaire qu'un parent reçoit pour le bénéfice de ses enfants n'est plus imposable. Cependant, à l'aide sociale, ce revenu de pension est coupé entièrement du chèque du parent. Seul exception: pour les familles avec des enfants, le premier 100$ n'est pas coupé. Quand on pense que cet argent est destiné aux enfants...
    Et le gouvernement du Québec entend intensifier les activités de perception des pensions alimentaire en vertu du programme PAPA. Cela peut sembler une bonne nouvelle mais, pour les parents divorcés ayant la garde légale d e leurs enfants et étant personnes assistées sociales, cela signifie que leur chèque sera à nouveau amputé du montant de pension alimentaire reçu. Qui empoche le gros lot? Le gouvernement encore une fois par l'entremise d'une autre taxe sur la pauvreté!!!
    Pire encore! Saviez-vous qu'un parent divorcé à l'aide sociale qui refuse de demander une pension alimentaire peut voir son chèque amputé du montant estimé de cette pension. Imaginez alors le climat qui peut s'installer entre deux ex-conjoints...
    Que diriez-vous, vous travailleurs et travailleuses, si le gouvernement modifiait sa loi fiscale à l'effet que toute personne qui divorce et a la garde légale des enfants doive demander une pension alimentaire et que s'il elle y renonce, sa cotisation d'impôt augmentera du montant présumé de cette pension alimentaire? C'est exactement ce qui se passe à l'aide sociale présentement!!!

    Contribution parentale
    Toute personne de moins de trente ans qui n'a pas cumulé de période de douze mois consécutifs de travail salarié ou qui n'a jamais été marié ou qui n'est pas le parent d'un enfant est sujet à la contribution parentale advenant son arrivée à l'aide sociale et ceci, peut importe les revenus des parents et du nombre d'enfants à charge.

    Refus de participation
    Maintenent, il n'y a plus de coupure pour une personne qui abandonne son emploi..

    C'est pourquoi, conjointement avec tous les membres du FCPASQ, nous déclarons ce qui suit:
    CITOYENS
    CITOYENNES
    Nous le sommes nous,
    personnes assistées sociales
    MAIS
    il nous faut un revenu
    PLANCHER
    pour pouvoir exercer nos droits
    SANS QUOI
    pour nous
    LA CITOYENNETÉ
    EST UNE FICTION
    La réforme de l'aide sociale doit prévoir un minimum,
    un barème plancher pour couvrir
    les besoins essentiels:
    se loger, se nourrir, se vêtir.
    SANS QUOI
    La solidarité que le ministère proclame
    est un mensonge.
    Texte de Évelyn Dumas
    Nous vous invitons donc à parcourir ce site en espérant que vous trouverez l'information que vous cherchez. N'hésitez pas à nous contacter ou à venir nous rencontrer si vous avez des questions ou des commentaires.

    Voici nos coordonnées:
    REPAS
    380, Ave Richard
    Local 210
    Rouyn-Noranda (Québec)
    J9X 4L3
    Tél.: 819-764-4812
    Sans frais: 1-(877) 797-3727
    Fax: (819) 764-4830
    © 2009 Réalisé par Web Technet Inc.